A La UneBreaking NewsParcours de diplômésToutes les news

Charles Louis Leconte, promotion 2015, majeure Stratégie et Innovation, a déjà un très beau parcours professionnel à son actif. A la suite de ses études, et attiré par l’international, il s’est dirigé vers un poste en VIE. Il est donc depuis plus d’un an, représentant commercial pour la société TEXDECOR en Irlande.

 

Quelle est votre fonction au sein de la société TEXDECOR ?

J’exerce la fonction de représentant commercial et responsable export de la zone Ecosse, Irlande et Nord de l’Angleterre. C’est une mission de 24 mois en VIE, c’est à dire Volontariat International en Entreprise. Cette mission est un tremplin idéal pour la suite de ma carrière car j’ai beaucoup de responsabilités et d’autonomie dans mon travail. Ma mission consiste en l’implantation de 3 marques de tissu et papier peint auprès d’une clientèle B2B de magasins, architectes d’intérieur, prescripteurs et professionnels de la décoration. Mon métier est rythmé par de nombreux déplacements dans ma zone ainsi que le développement commercial (prospection, projets commerciaux…).

 

En quoi consistent vos missions ?

Mes missions consistent en l’implantation des différentes gammes de produits auprès d’architectes, décorateurs d’intérieurs, GSS et industriels. Les 3 marques ont chacune un positionnement différent :

– Camengo : milieu de gamme, grand public

– Casamance : haut de gamme et dédiée aux décorateurs d’intérieurs et projets commerciaux (hôtels, restaurants, bateaux)

– Misia : luxe et dédiée aux décorateurs d’intérieurs et projets commerciaux (hôtels, restaurants, bateaux)

Une de mes missions secondaires est le développement commercial de la zone Irlande, Ecosse et Nord de l’Angleterre. Je suis à la recherche permanente de nouveaux clients et partenaires qui pourraient distribuer nos marques. Une autre partie de mon travail qui est plus facile en deuxième année de VIE, car j’ai une meilleure connaissance de mon métier et de ma clientèle, est le suivi de projets commerciaux au Royaume-Uni et à l’international.

 

Quel a été votre parcours scolaire avant d’obtenir ce poste ?

J’ai plutôt eu un parcourt relativement classique. J’ai effectué un BAC ES. J’ai ensuite décidé d’intégrer une école de commerce post bac. L’avantage pour moi était la continuité du cursus tout en ayant la possibilité d’effectuer des stages à l’étranger.

En première année, j’ai effectué un stage de vente d’un mois en B2C dans un magasin d’électroménager et multimédia. C’est notamment à travers ce stage que j’ai réalisé que travailler avec les particuliers n’était pas fait pour moi. En deuxième année je suis parti en Allemagne où j’ai réalisé un stage de 3 mois dans une filiale du groupe Hartmann qui vendait des produits cosmétiques. C’était un stage très intéressant qui m’a ouvert sur l’international et le commerce B2B. A la place d’un semestre Erasmus en 3ème année, j’ai décidé de faire un stage en entreprise de 6 mois. J’ai travaillé pour une société Allemande à Berlin toujours en B2B et qui était spécialisée dans la vente de solutions d’avis clients sur internet. En parallèle de mon master en stratégie et innovation ; mon stage de 4ème année a eu lieu en Chine où j’ai travaillé pour une société française de trading basée à Shenzhen. Cette dernière expérience m’a ouvert les yeux sur le monde, tant sur le plan humain que professionnel.

 

Quelles sont selon vous les compétences ou expériences acquises au sein du BBA INSEEC qui vous sont le plus utiles dans votre milieu professionnel ?

Selon moi les compétences acquises au sein de BBA sont avant tout liées aux stages en entreprise à l’étranger et tout au long du cursus. Je dirais que l’aisance à l’oral grâce aux différents travaux de groupes et projets est un gros avantage par rapport à d’autres écoles. Le professionnalisme et la rigueur dans le travail qui nous était demandés au quotidien m’aident également dans mon milieu professionnel. De plus, les compétences linguistiques grâce aux stages, semestres Erasmus et travaux de groupe sont un point qu’il est important de préciser.

 

Avez-vous des conseils pour les étudiants qui souhaitent avoir une carrière dans ce secteur ?

Pour ce type de métier, c’est à dire les métiers de la vente en général, il faut savoir se vendre, être soi-même et prendre des risques. Il faut travailler sérieusement et rigoureusement. Il est impératif d’être organisé dans son travail pour être productif. Une des compétences les plus difficiles à acquérir, et qui est pour moi la plus importante, est la confiance en soi. Je pense qu’il faut éviter de se comparer aux autres et se concentrer sur son parcours et ses objectifs professionnels et personnels.

 

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière professionnelle ?

Je souhaite continuer mon parcours à l’international et toujours dans la vente, si possible dans un pays anglophone et dans le secteur médical de préférence. Je veux également travailler pour une grande entreprise ou un groupe international côté en bourse.

Commentaires

commentaires