A La UneToutes les newsVotre Coach

« Imagination is more important than knowledge. Knowledge is limited. Imagination encircles the world. » Ceci n’est pas de moi mais d’Einstein. Seulement voilà, l’imagination ou la créativité font peur. Pire, de nombreux clichés circulent à leur sujet : « La créativité c’est un don, moi je ne l’ai pas reçu » ou « la créativité c’est un truc d’artistes », ou encore « l’imagination n’a pas d’utilité lorsque l’on étudie en école de commerce ». J’ai une grande nouvelle pour vous, la créativité est IN-DIS-PEN-SABLE pour toute personne visant un poste à responsabilités ; elle intervient à chaque étape du développement d’un projet quel qu’il soit. Et dites-vous bien que ce n’est pas un don ! Cela se travaille et nous allons voir comment.

coachavatar

Votre Coach

Nouveau venu dans la galaxie du BBA INSEEC, votre Coach virtuel vous livre régulièrement une dose d’informations pratiques, rapides et utiles, pour faciliter votre vie d’étudiant en école de commerce ! Savoir-être, bonnes méthodes, bons plans : il partage son expérience et ses astuces sur ce blog et sur les réseaux INSEEC : #VotreCoach

Etape 1 : ayez confiance en vous, en votre créativité !

Dans votre vie professionnelle, et même avant, durant vos études, vous serez confrontés à de multiples problèmes, défis, dilemmes. C’est la créativité qui vous permettra de vous en sortir facilement. Sachez que vous êtes votre meilleure ressource. Certes, être créatif c’est faire, et faire signifie souvent faire des erreurs. Mais c’est comme cela que vous trouverez les solutions à vos problèmes. Merci d’ailleurs à Churchill à qui l’on doit ce constat rassurant: « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

Etape 2 : stop à la comparaison

La comparaison ou benchmarking est trop souvent utilisée. La vraie question est : êtes-vous comparable ? Où allez-vous trouver de nouvelles idées ? Se comparer aux autres si vous êtes comparable est une bonne chose car cela vous permet de vous inspirer de modèles existants et qui fonctionnent. C’est souvent un bon point de départ quand on a l’imagination un peu rouillée. Et puis, il n’y a aucune honte à copier un modèle, puisque, en l’adaptant à votre situation, vous en ferez un système à part entière. C’est sûrement une méthode rapide de résolution des problèmes. Mais est-elle vraiment créative et novatrice ?

Etape 3 : s’appuyer sur un cadre méthodologique

Pour être créatif il faut se mettre en condition. C’est un exercice et il existe des méthodes pour y arriver plus facilement. Il ne s’agit pas d’avoir une âme d’artiste. Mais d’être astucieux et de savoir comment votre propre personnalité fonctionne. J’ai choisi de vous parler de la « Blue Ocean Strategy » qui est à l’origine utilisée pour créer de nouveaux Business Models. Cette théorie vous propose d’analyser votre environnement / vos problèmes / vos défis, au travers de 2 modèles qui représentent votre point de départ (Red ocean) et votre objectif (Blue ocean) :

  • Le Red Ocean : cet océan, un peu hostile, représente le marché / l’environnement tel qu’il est. Un espace concurrentiel au sein duquel, la différenciation se fait sur une multitude de données comparatives classiques telles que les prix ou les parts de marchés. Le but du jeu, vous l’avez compris, est d’en sortir.
  • L’Océan Bleu : il s’agit du milieu vers lequel vous devez tendre. Plus sympathique et peu concurrentiel, il valide votre capacité à vous différencier. Comment passer de l’un à l’autre me direz-vous? En Innovant !

Ce que représente l’Océan bleu est votre capacité à penser “au delà” des comparaisons de l’Océan rouge pour vous focaliser sur des fonctions, sur des objectifs qui vont tellement vous différencier que vous ne serez plus comparable. La Blue Ocean strategy vous apporte un cadre qui vous permet de prendre du recul sur vos problèmes, vos activités, et de faire le point sur la réalité des choses et vos idées personnelles. Soyez endurant car c’est un travail au jour le jour, sur le long terme. Même si vous avez une idée brillante par jour, seul le temps vous permettra d’être constructif.

Etape 4 : booster son imagination, ou comment toaster son pain

Une fois le cadre posé, comment provoquer l’idée de génie ? Comment faire mieux et différent ? La différence est quelque chose qui se copie mal car elle est source d’innovation, et donc d’un temps d’avance sur les autres. Voici ma méthode préférée : « How to make toast? ». Regardez la vidéo vous comprendrez.


Commentaires

commentaires