A La UneEtudes à l'étrangerParoles d'étudiantsToutes les newsmaxime redon elans

Maxime Redon, étudiant de troisième année au BBA INSEEC de Lyon, a choisi de réaliser son semestre à l’étranger en Finlande. Loin de ce qu’il connaît, dans ce lieu hors du temps, il a vécu des moments magiques. C’est avec beaucoup d’humour qu’il revient sur cette belle expérience.

« Qui n’a jamais rêvé de voyager au pays du père Noël, ce territoire blanchi par les neiges presque la moitié de l’année ?

Au-delà de ce rêve d’enfant, j’étais particulièrement attiré par le niveau de vie et d’éducation finlandais, dont les bénéfices s’apprécient rapidement.

aurore finlance SEMAC Maxime Redon

Avant de quitter l’Hexagone pour la Finlande, mes attentes étaient multiples et je n’avais pas de réelle appréhension. J’espérais avant tout découvrir une nouvelle culture, de nouvelles têtes, voyager, mais aussi découvrir les techniques d’enseignement qui ont fait du modèle finlandais un exemple à suivre.

 

Dès mon premier jour à l’université, je fus comblé par l’ambiance cozy à la scandinave qui se dégageait de l’ensemble du campus. Cafés, cafétéria, saunas, salle de cinéma, salle de sport et bibliothèques accessibles à tous les étudiants n’ont qu’amplifié ce sentiment.

université finlande Maxime
Finlande Université Maxime Redon

Au cours de mon semestre, j’ai ainsi profité d’un équilibre sain entre vie personnelle et vie d’étudiant. Le modèle d’éducation est universitaire, avec moins de cours mais davantage de rendus écrits, ce qui laisse suffisamment de temps pour voyager et participer aux soirées organisées par le BDE local. J’ai donc exploré la Suède, le Danemark, l’Estonie, La Hongrie, la Lituanie, parfois même au-delà des frontières européennes avec une escapade à Moscou.

 

Sur le plan des interactions sociales, chacun peut rapidement apprécier la timidité des Finlandais. S’asseoir à côté de l’un d’eux dans le bus le mettra mal à l’aise. Cependant, il leur est ordinaire de partager un sauna nu avec des inconnus, puis de se jeter dans la neige dans un froid qui peut atteindre les -27 degrés C.

 

De mon SEMAC en Finlande, je ne peux oublier de mentionner les personnes extraordinaires rencontrées, qui m’ont apporté et m’apportent autant personnellement que dans mon orientation professionnelle. Et surtout, j’ai réalisé mon rêve d’enfant, j’ai rencontré le père Noël ! »

maxime redon neige
amis ski neige Finlande
amis froid Finlande

Commentaires

commentaires