A La UneBreaking NewsStage à l'étrangerToutes les news

Pendant 3 mois, de janvier à avril, les étudiants de 2ème année font face à un vrai challenge, celui du stage à l’international. Outre la découverte du monde professionnel, c’est aussi l’occasion de partir en exploration à l’autre bout du monde. C’est le cas de Malik qui est parti en Inde avec l’envie de s’imprégner d’une nouvelle culture. Plus qu’un simple voyage, cette expérience a été un réel apprentissage, professionnel bien sûr, mais surtout humain.

Quelles sont vos missions au sein de Meghmani Organics ? Pouvez-vous nous décrire une journée type ?

Généralement je suis chargé d’organiser le plan de voyage d’affaires à l’étranger des différents représentants de l’entreprise. Aussi, je suis chargé de faires des études de marché sur divers produits.

 

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Lors de mes premières semaines de travail en Inde, la solitude était l’une des plus grandes difficultés ; le fait de ne connaître personne était pour moi difficile à vivre. Mais après avoir fait connaissance avec mes collègues de travail notamment, mon quotidien a vraiment changé, le travail était déjà bien plus agréable et en Inde les collègues de bureau sont aussi des amis à l’extérieur. Ils se sont montrés d’une extrême gentillesse et se sont proposés pour me faire découvrir la ville dans les moindres recoins. On se voit assez souvent ce qui me permet de vivre un peu à l’indienne.

En dehors du travail, l’autre difficulté que j’ai rencontrée a été la barrière de la langue ; en effet l’anglais est surtout maîtrisé par les ceux ayant effectué des études. Lorsque ce n’est pas le cas, j’essaie de communiquer par des gestes et je parviens toujours à me faire comprendre.

D’après votre expérience, quelle est d’après vous la plus-value d’un stage à l’international ?

Tout dépend de ce que l’on recherche. Chaque pays procure une plus-value différente. Pour moi, de manière générale, un stage à l’international procure bien sûr de l’expérience professionnelle, une nette amélioration en langue étrangère, permet de créer un carnet d’adresse, de découvrir différentes coutumes et un autre mode d’organisation professionnelle. Pour moi, le fait de fréquenter des personnes plus âgées m’a permis de gagner en maturité, j’ai pris conscience de la chance que j’avais d’être immergé dans un milieu professionnel rempli de personnes compétentes et qualifiées. Tous ces éléments représentent un atout essentiel pour notre future intégration sur le marché du travail, un atout qui peut nous démarquer notamment lors d’un entretien.

Comment comptez-vous « vendre » cette expérience aux recruteurs ?

Nos expériences internationales reflètent dans un certain sens notre personnalité et notre sensibilité. De plus, aller dans un pays tel que l’Inde, si différent du monde occidental peut interpeler un recruteur. Aujourd’hui il est essentiel de savoir cultiver des petites différences qui peuvent nous permettre de nous démarquer et de sortir du lot.

 

Quels conseils auriez-vous à donner aux étudiants concernant leur choix de stage à l’international ?

Dans un premier temps, je conseille aux futurs étudiants de 2ème année de prendre vraiment le temps. Un bon exercice serait de dresser une liste des pays que l’on a toujours voulu découvrir et qui ne figurent pas parmi les partenaires universitaires de 3ème année. Le stage de 2ème année est une opportunité en or de découvrir une partie du monde. Il suffit d’avoir de la volonté, de garder l’esprit ouvert aux opportunités et de ne surtout pas se laisser décourager par les refus auxquels l’on fait inévitablement face.

Dans un second temps, je conseille à tous les étudiants de réfléchir à leur orientation ou à un projet professionnel et d’essayer d’orientation sa recherche de stage en fonction.

Pour finir, le conseil le plus important que je puisse donner c’est de ne pas se limiter aux pays voisins. Partez dans un pays ou la culture est complètement différente, un pays qui demandera un réel effort d’intégration. Aucun cours académique n’amène un tel apprentissage et une telle expérience. Humainement, le stage en 2ème année apporte une prise de maturité, une grande ouverture d’esprit, mais aussi des opportunités de découverte et participe à la création d’un réseau. Les rencontres jouent aussi un grand rôle ; on peut être amené à rencontrer des personnes qui changent complètement notre manière d’être et la vision que nous portons sur le monde.

Pour toute personne ayant envie d’aller en Inde, il est important d’être solide moralement car certaines images sont frappantes parfois choquantes. Mieux vaut bien se renseigner sur le pays et plus particulièrement sur la ville de destination. Je recommande ce pays à ceux qui ont soif de découverte et à ceux qui sont sociables et qui n’ont pas peur de prendre le temps de s’adapter.

L’Inde est une destination atypique, qu’est-ce que la découverte de cette nouvelle culture vous apporte ?

Oui en effet l’Inde est une destination atypique, mais le changement ne peut qu’être bénéfique. Le peu que j’ai pu découvrir de cette nouvelle culture m’a apporté une paix intérieure, la certitude que ne nous sommes pas tout seuls et que notre monde ne demande qu’à être découvert. J’en apprends touts les jours que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Ce pays m’a simplement appris à être tolèrent avec les autres. Je finirai ce témoignage par une phrase que illustre bien l’Inde :

«  MUSLIMS , HINDUS ,BUDDHISTS , SIIKHS , PARSIS , CHRISTIANS , JEWS . Build bridges, not Barriers. »

Commentaires

commentaires