A La UneBreaking NewsEvénements

Avril 2015 – L’équipe d’étudiants chargés de réaliser des reportages sur la vie de l’école s’est rendue sur le chantier et a pu rencontrer Claire Mathieu (Cabinet Sud Architectes), l’une des architectes du projet de rénovation de l’ancien garage baptisé « New Deal » : nos jeunes reporters sont arrivés sur place avec de nombreuses questions, notamment sur l’adaptation de telles infrastructures, les étapes et les enjeux de la réhabilitation du bâtiment ou encore la durée du chantier.

Une école installée dans un ancien garage relève d’un certain atypisme. Le bâtiment a été construit, à la demande d’André Citroën lui-même, de 1930 à 1932, par l’architecte Maurice-Jacques Ravazé, comme étant le plus grand garage au monde de l’époque ; le 8 mai 1992, il est inscrit parmi les monuments historiques de France.

Depuis 2013, le bâtiment fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation sur 30 000 m2, pour accueillir des bureaux, notre école et des parkings, alors qu’il s’agissait initialement d’un bâtiment industriel.

Le garage a été acheté par le Groupe immobilier Sixième Sens. La marque Citroën a souhaité rester propriétaire du rez-de-chaussée afin de conserver l’exhibition de ses modèles de voitures.

C’est le cabinet Sud Architectes qui a remporté la compétition en 2011, pour réaliser le projet de rénovation. Ils ont travaillé en collaboration avec un cabinet d’architectes du patrimoine (Alep Architectes), afin de respecter les normes liées au monument historique.

Claire Mathieu a confie aux étudiants avoir respecté plusieurs objectifs lors de la conception : s’adapter à l’usager, conserver un confort acoustique et thermique grâce au Label HQE (Haute Qualité Environnementale), conserver les rotondes en béton ainsi que les rampes.

Pour le projet INSEEC, au 3e étage, il fallait aussi veiller aux normes de sécurité pour accueillir jusqu’à 2500 étudiants : issues de secours, escaliers… Les architectes ont travaillé en étroite collaboration avec les pompiers pour la partie conseil.

L’obtention du permis de construire a été obtenue en 2012. Le Groupe Eiffage est alors consulté pour effectuer les travaux. Le chantier a commencé par une importante opération de désamiantage, en 2013, avant le début des travaux.

Selon Claire Mathieu, l’originalité des futurs locaux réside dans la construction autour d’une allée centrale composée de 3 grands atriums (puits de lumière), lieu de vie des étudiants, avec des salles de cours imbriquées autour de cette allée, sous forme de « boîtes ». Le côté industriel est conservé grâce à la vue sur la rampe de voitures, depuis la cafétéria.

La porte monumentale a connu une importante rénovation : le vitrage a été changé en gardant le modèle original des années 30.

Enfin, les étudiants ont pu admirer la somptueuse vue sur le Mont-Blanc, à l’est et sur la colline de Fourvière !

« Cette nouvelle rentrée 2015 nous réjouit ! Tous les étudiants ont hâte de découvrir leur nouvelle école ! ».

 

Commentaires

commentaires