A La UneBreaking NewsParcours de diplômés

Kevin Lechevallier, diplômé de la promotion 2013 est actuellement le Leader du Département France de PricewaterhouseCoopers au Mexique. Il revient sur son parcours international.

« J’ai voulu intégrer l’ECE car c’est une école qui offre une immersion importante dans le monde de l’entreprise en France et à l’étranger grâce aux différents stages que nous devons faire pendant ces 4 ans, mais également grâce au fait qu’une majorité des enseignants sont avant tout des professionnels. De plus, la mobilité académique à l’étranger permet de se plonger dans une autre culture et d’améliorer ses connaissances dans la langue du pays. Mon rêve était de vivre à l’étranger et d’y trouver un bon travail, l’ECE m’a tout donné pour réussir !

Du stage à l’emploi : mon parcours international

En deuxième année j’ai effectué un stage comme assistant marketing aux Etats-Unis, où ma principale mission était de percer le Marché Nord-Américain et de faire connaître la marque française sur cette zone géographique. En troisième année, je suis parti en mobilité académique à l’université de Queretaro au Mexique, ce qui m’a permis de mieux comprendre la culture latino-américaine et d’améliorer mon espagnol. En quatrième et dernière année, je suis retourné au Mexique pour faire mon stage de fin d’études à la Chambre de Commerce Franco-Mexicaine du Bajío. J’ai commencé comme chef de projet puis, à la fin de mon stage, j’ai été embauché comme gérant commercial de quatre états mexicains.
Lorsque je me suis lancé sur le marché du travail, deux choses ont fait la différence : venir d’une école appartenant à un groupe renommé et avoir un CV vraiment international. Depuis le mois de janvier 2015, je travaille pour PricewaterhouseCoopers Mexique à Mexico City comme French Desk Leader. Je suis en charge de tous les clients français de la firme au niveau national et je m’occupe principalement de leur bon développement sur le territoire national. J’aide également les entreprises françaises à s’y installer. Je travaille aujourd’hui notamment avec les CEO et CFO de : Airbus, Groupe Total, GDF SUEZ (Engie), LVMH, Peugeot, Renault, BNP Paribas, entre autres.

Mes conseils : se projeter, « réseauter » … et se lancer !

Dès la première année, pensez à ce que vous voulez faire plus tard, renseignez-vous, soyez curieux et intéressez-vous à tout ! Le réseau est aujourd’hui essentiel : profitez de toutes les opportunités pour vous faire des contacts (stages, conférences, forums, etc.). N’hésitez pas à demander des recommandations, cela pourra faire la différence au moment du recrutement. Enfin restez ouverts d’esprit, humbles et respectueux : des valeurs essentielles pour une carrière à l’international.
Partir à l’étranger n’est en général pas difficile mais il faut cependant pouvoir surmonter la barrière de la langue. Pour cela, pas de secret : il faut se lancer ! Lors de mes différentes mobilités, je partais en me disant que puisque j’étudiais les langues depuis quelques années, ce serait assez facile. Pas forcément ! Les premières semaines sont parfois un peu difficiles : on mélange les langues, on ne trouve pas toujours ses mots. Néanmoins les améliorations se font vite sentir lorsqu’on est en immersion.

De mon parcours dans cette école, il y a 3 choses que je retiens et qui me servent aujourd’hui au quotidien dans mon métier : être ouvert aux autres, savoir écouter les conseils, les critiques et se remettre en question, et avoir appris à négocier. Je suis fier de porter les couleurs de mon école et me suis d’ailleurs déjà rapproché du Career Center pour recruter des stagiaires dans mon équipe. Mon meilleur souvenir ? Tenir mon diplôme entre mes mains ! »

Commentaires

commentaires