A La UneParoles d'étudiantsTalentsToutes les news

Monter sa boîte n’a jamais été aussi en vogue. Selon Les Echos, 500 000 entreprises (autoentrepreneurs compris) ont été créées en 2014, dont 125 000 par des jeunes, cette fois-ci selon l’Express ; une tendance qui n’est pas prête de s’inverser pour l’année 2015. Parmi ces entrepreneurs, les étudiants qui n’attendent plus d’être diplômés pour monter leurs projets. Et pour cause, les campus se munissent de tous les outils leur permettant d’assumer cette double casquette d’étudiant-entrepreneur.

Pour répondre à la demande, les écoles de commerce se positionnent en tête

Conférences, ateliers, masters spécialisés, incubateurs : les écoles encouragent cet élan et le déclinent sous toutes les formes. Pascale Montagnon, directeur de l’incubateur de l’INSEEC à Lyon nous en parle : « On observe véritablement chez nos étudiants une envie croissante d’ entreprendre. C’est un cercle vertueux : plus ils voient des projets de jeunes entrepreneurs prendre forme, plus les inhibitions et les peurs tombent. Si l’idée est là, le rêve est à portée de main. Les écoles de commerce sont très révélatrices de cette tendance car, de par l’esprit et la culture qu’elles véhiculent, elles sont un véritable concentré de graines d’entrepreneurs. C’est pour cela que nous mettons en œuvre tout un dispositif facilitant la concrétisation de leurs projets à condition qu’ils soient innovants et pérennes dans le temps. »

Le cas de l’incubateur de l’INSEEC Lyon

Dernier né du groupe INSEEC et de la région lyonnaise, l’incubateur de l’INSEEC à Lyon a été lancé le 7 octobre dernier avec à son bord trois projets prometteurs : Pricilla M un marque de maroquinerie de luxe, Gabylone Garden, spécialisé dans le potager et le verger d’intérieur, et Miraxess, le smartbook qui va révolutionner nos smartphones.

Le dispositif se veut tout ce qu’il y a de plus professionnel, avec à sa tête un directeur dédié et un fonctionnement structuré et performant, avec une sélection pointue des dossiers, un comité d’engagement composé de spécialistes reconnus provenant de multiples secteurs d’activité, et un accompagnement personnalisé comprenant des workshop, des formations, du coaching et de nombreuses interactions avec un réseau d’experts. Tout ce qu’il faut afin d’ entreprendre dans les meilleures conditions.

WP_20151007_18_27_47_Pro

Dylan, co-porteur du projet Pricilla M témoigne : « J’ai conscience que mon associée et moi-même sommes jeunes à tous points de vue. Il était important pour nous d’intégrer l’incubateur afin d’avoir « un troisième œil » indispensable; des entrepreneurs et des experts dans leur domaine qui pourront nous apporter une aide juridique et comptable. Cela et la mise à disposition de bureaux au sein de l’école vont me permettre de gagner du temps et d’être plus efficace dans la gestion de l’entreprise ».

Commentaires

commentaires