A La UneBreaking NewsEtudes à l'étrangerToutes les news

Tous les recruteurs s’accordent à le dire : les expériences à l’étranger représentent un véritable atout sur le CV des jeunes diplômés. Parmi celles-ci, l’échange académique offre aux étudiants la possibilité de se confronter à d’autres méthodes d’enseignement et de travail, de côtoyer des cultures différentes et de développer son adaptabilité.

Développer des savoir-être essentiels

Choisir son université d’accueil, son programme d’études, s’occuper des formalités de départ : autant d’étapes à franchir sur le chemin de la mobilité académique. Une fois arrivé sur place, il faut encore prendre ses marques, s’accoutumer à la culture locale et suivre des cours dans une langue étrangère ; les premières semaines ne sont souvent pas de tout repos ! C’est néanmoins ce qui va permettre aux étudiants de développer des savoir-être essentiels qui peuvent faire la différence dans un monde du travail aujourd’hui globalisé. Les recruteurs le soulignent : partir à 19 ans étudier dans un pays étranger est un réel gage d’ouverture d’esprit, d’adaptabilité et de débrouillardise.

Elodie Anderson, coordinatrice mobilité internationale pour le programme BBA INSEEC, nous explique le déroulement de ces départs à l’étranger :

Elodie Anderson« Tous les étudiants partent en échange académique lors de leur troisième année, sur des durées pouvant varier de 3 mois à un an. Les affectations sur les programmes de nos universités partenaires se font en fonction des notes mais aussi du niveau de langue de l’étudiant (score TOEFL obligatoire pour les programmes anglophones). Meilleures sont les notes, plus large sera l’éventail de choix !
Notre service accompagne les étudiants lors de leurs choix d’affectation, notamment avec l’organisation d’événements liés à l’international, mais également dans toutes les démarches inhérentes au départ à l’étranger : inscription au sein de l’université partenaire et choix des cours, demandes de visa, recherche de logement, etc. Nous assurons ensuite le suivi et gardons le contact avec eux pendant toute la mobilité »

La mobilité académique : une affaire d’échange

Nos élèves partant étudier à l’étranger dans le cadre d’accords bilatéraux, nous avons également le plaisir d’accueillir chaque année des étudiants venus du monde entier pour un semestre ou un an sur nos campus français. Nos étudiants bordelais et lyonnais les côtoient ainsi au quotidien : c’est un peu l’expérience Erasmus à domicile !

Tina

Tina, étudiante à l’université de Ming Chuan à Taïwan, a choisi de venir passer un semestre sur le campus de Bordeaux :

« J’aime beaucoup la façon dont les Français vivent, c’est très différent de chez moi ! Ici les gens prennent le temps de vivre, alors qu’à Taïwan tout doit être fait tout de suite et vite. J’ai mis un peu de temps à m’habituer à la culture française, notamment pour manger … ici je dois cuisiner alors qu’à Taïwan nous avons l’habitude de manger à l’extérieur car c’est très bon marché ! Je conseille fortement aux étudiants français de partir en échange dans mon université : tout le monde parle anglais, et l’université prend bien en charge les étudiants étrangers : logement, transport, activités, etc. »

Commentaires

commentaires