A La UneBreaking NewsParoles d'étudiantsTalentsToutes les news

Camille est étudiante en 3ème année au BBA INSEEC à Lyon. Elle est également passionnée d’équitation et cavalière de concours : deux vies bien remplies qui lui imposent d’être rigoureuse et impliquée à 100% pour réussir, mais qui lui ont aussi permis de développer des qualités et des compétences essentielles pour son projet professionnel.

 

Qu’est-ce qui vous plait le plus au BBA INSEEC ?

Je me suis tournée vers l’INSEEC afin de me réorienter. L’école de commerce était pour moi une évidence, une chance pour moi de mettre en pratique ce que j’apprenais durant les cours.

Le programme de l’INSEEC offre à ses étudiants la possibilité de partir à l’étranger, par le biais de stages ou de séjours Erasmus. Il s’agit d’une chance et c’est un point nécessaire pour notre profession future. C’est une formation très complète, et générale qui permet de découvrir tous les aspects du commerce, de la finance à l’entreprenariat en passant par le marketing et la communication.

 

Quel objectif professionnel poursuivez-vous ?

Mon objectif est de percer dans le domaine du marketing et de la communication en intégrant ma passion, l’équitation. Mon projet est donc d’intégrer une entreprise dans le domaine équestre dans laquelle je pourrais mettre à profit mes compétences acquises durant mes expériences professionnelles passées et ma formation au BBA INSEEC.

 

Parlez-vous un peu de votre activité sportive ?

Je suis cavalière depuis mon plus jeune âge. Comme toutes les petites filles j’ai commencé à monter à poney. Je n’ai jamais arrêté de monter, je suis aujourd’hui propriétaire de mes chevaux. Depuis plusieurs années je pratique l’équitation en compétition, dans la discipline du saut d’obstacles. C’est un sport prenant, il faut être passionné pour réussir, c’est ce qui nous pousse à toujours chercher le meilleur de nous-même. Je ne vois pas l’équitation comme un loisir, c’est une part importante dans ma vie et je ne me vois pas la pratiquer sans compétitions.

 

Vous avez une vie extra-scolaire bien remplie. Comment réussissez-vous à la concilier avec vos études ?

C’est certainement dû à mon éducation et au fait que mes parents m’aient toujours proposé de faire des activités sportives ou extra-scolaires. Avec le temps j’ai appris à m’organiser et à considérer que les études venaient en premier. Il n’y a pas de choix à faire, je souhaite juste faire les deux correctement. Je me laisse environs 4 heures dans la semaine pour les entrainements. Je suis en concours le week-end, je fais donc en sorte de m’avancer dans mon travail, pendant les heures de pauses, ou après mes entrainements pour arriver à tout gérer.

 

Pensez-vous que votre vie étudiante au BBA INSEEC et votre vie sportive bénéficient mutuellement l’une de l’autre ?

Les deux m’apportent beaucoup, l’une et l’autre et se complètent. Le BBA INSEEC, est pour moi le lieu de formation, de savoir et de partage. J’apprends tous les jours de nouvelles choses, et cela m’aide à ne pas me disperser quand je suis à cheval. C’est un sport où il faut être précis et exigeant, ce sont deux qualités que je dois posséder pour réussir à l’INSEEC.

L’équitation m’apporte le goût du challenge, et le respect d’autrui. Là encore ces aspects du sport sont nécessaires. Je considère que l’un ne va pas sans l’autre, pour l’instant. Dans les deux domaines l’esprit d’équipe et le respect sont deux clés nécessaires pour réussir, la fidélité que j’ai envers la même écurie depuis 5 bonnes années me pousse à faire confiance aux autres.

 

Quelle est selon vous la plus-value d’un profil comme le vôtre pour votre future vie professionnelle ?

Le refus catégorique d’échouer. Je suis déterminée et lorsque l’on aime quelque chose ou qu’on la veut il faut se battre pour ça. Il m’est impossible de baisser les bras, ou encore de rebrousser chemin. Si j’échoue, je ne veux pas avoir le sentiment de ne pas avoir essayé, ou de regretter.

Dans ma vie future et surtout dans une profession commerciale, il faut savoir convaincre. Si l’on ne croit pas en soi, il est difficile de prouver au client que notre produit mérite qu’on y investisse. L’équitation est le sport idéal pour ça, il faut savoir se remettre en question, et chercher le meilleur de soi- même.

Commentaires

commentaires