A La UneToutes les newsVotre Coach

Une fois n’est pas coutume, au-delà des tuyaux que je vous donne pour réussir vos projets étudiants, je vais vous parler aujourd’hui d’entrepreneuriat. Après tout, vous êtes étudiants en école de commerce et beaucoup tenteront un jour l’aventure de la création d’entreprise, si ce n’est pas déjà le cas pour certains. Outil fondamental et même central de l’entrepreneur, le Business Model et LE document incontournable sur lequel vous devrez plancher dès le début de votre réflexion. Complet et complexe, vous serez amené à le modifier sans cesse. Mais encore faut-il mettre le pied à l’étrier. Au milieu de la jungle des ressources du net vous vous dites surement que tout cela est bien trop compliqué… Et bien pas du tout ! La méthodologie simple du Business Model Canvas vous permet de poser les fondamentaux de votre Business Plan sans vous emmêler les pinceaux. C’est l’outil IN-DIS-PEN-SABLE.

coachavatar

Votre Coach

Nouveau venu dans la galaxie du BBA INSEEC, votre Coach virtuel vous livre régulièrement une dose d’informations pratiques, rapides et utiles, pour faciliter votre vie d’étudiant en école de commerce ! Savoir-être, bonnes méthodes, bons plans : il partage son expérience et ses astuces sur ce blog et sur les réseaux INSEEC : #VotreCoach

Le BMC ou Business Model Canvas, est comme son nom l’indique un tableau dédié à votre business model. Rassemblant toutes ses composantes c’est un formidable outil qui vous permet de visualiser votre activité, de le designer, le challenger, en faire ressortir les points forts, les oublis voir les incohérences. Son fonctionnement, très simple, fait apparaitre une organisation par catégories. Ce découpage vous apporte une réelle clarté en vous permettant de vous concentrer sur une seule chose à la fois. C’est très important car, dans un projet d’entrepreneuriat, et surtout lorsque l’on est entrepreneur en herbe, tout semble tellement corrélé que l’on peut avoir du mal à organiser sa pensée.

Passons donc en revue chaque partie :

Customer Segment

Les questions à se poser : Qui est mon client ?
La réponse à cette question doit résulter d’une enquête marketing ou alors d’une connaissance pointue de votre marché. Vous devez être sûr de délivrer le bon produit aux bonnes personnes. Il faut tout mettre en œuvre pour connaître votre cible le mieux possible.

Value Proposition ou VP

Les questions à se poser : Quelle est ma proposition de valeur ? Quelle est ma valeur ajoutée ?
Il s’agit de la valeur ajoutée apportée au client. Soyez sûr de votre élément différenciateur !

Channel

Les questions à se poser : Quels sont les moments ou les lieux où vos clients vont entrer en contact avec votre produit ? Par quels moyens allez-vous à la rencontre de votre cible ? A quels coûts ?
Cherchez à chaque fois à soulever les questions qui font mal. Il est Inutile de vous mentir.

Customer Relationship

Les questions à se poser : Quelle est la relation que vous souhaitez avoir avec vos clients au regard du produit que vous vendez ?
A vous de juger et d’en décider stratégiquement autour des valeurs de votre entreprise.

Revenue streams

Les questions à se poser : Comment allez-vous gagner de l’argent ? Quel est votre modèle, quels sont vos prix, vos prévisions, etc.
Mettez par écrit de façon très claire les moyens que vous aurez à votre disposition pour générer du chiffre d’affaires.

Une fois que votre activité prend forme, vous devrez vous concentrer sur vos Key ressources

Key ressources

Les questions à se poser : Quelles sont les ressources dont vous aurez besoin pour réaliser votre business (qu’elles soient financières, humaines, matérielles) ?
Listez tout !

Key activities

Les questions à se poser : Qu’est-ce que je ne dois pas sous-traiter ?
Ces activités seront celles qui créeront votre valeur ajoutée. Elles sont très dépendantes de votre politique de Key ressources. N’oubliez pas de sous-traitez uniquement ce qui ne produit pas de valeur pour votre business. Tout ce dont vous n’avez pas besoin, va dans Key partnership.

Key Partnership

Les questions à se poser : Quelles sont les activités que j’ai intérêt à sous-traiter ? Pourquoi ? A qui ? A quels coûts ?
Pas besoin d’aller jusqu’à la société de nettoyage de vos futurs bureaux 😉

Et enfin…

Cost structure

Les questions à se poser : Combien cela me coûte ?
Et là je vais vous surprendre mais il n’y a rien de mieux que de garder sous le coude, en parallèle de votre bien aimé BMC, un bon vieux budget Excel.

Une dernière astuce pour la route : imprimez la matrice de votre BMC dans le plus grand format possible et travaillez avec des post-it et non en écrivant dessus. Puisque vous passerez votre temps à le corriger cela devrait vous faciliter la tâche. Je vous laisse maintenant télécharger votre BMC ci-dessous.

the-business-model-canvas

Commentaires

commentaires