A La UneBreaking News

Bénédicte Trocard est diplômée d’une école supérieure de commerce ainsi que d’un DESS de commerce extérieur à Paris-Sorbonne. Après avoir exercé pendant 10 ans dans le secteur de la communication et du développement commercial en France et à l’étranger, elle est devenue viticultrice en 2002. Elle exploite avec son mari 3 propriétés familiales bordelaises situées dans les AOC Fronsac, Lalande de Pomerol et Pessac-Léognan. En parallèle de cette activité viticole, et après l’obtention du DUAD, diplôme d’aptitude à la dégustation de vins de la faculté d’œnologie de Bordeaux, elle est également formatrice à l’Ecole du Vin du CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux).

Depuis 6 ans maintenant, elle intervient au sein du BBA INSEEC en tant que  « coach » pour le DEFI de la création de l’entreprise. Son rôle ? Accompagner des équipes d’étudiants de 1ère année tout au long de cet exercice, depuis le brainstorming de départ jusqu’à la présentation de leur produit le jour J sur le stand. Lors de consultations organisées toutes les deux semaines, elle rencontre « ses » équipes pour les écouter, les conseiller, parfois les corriger et surtout les guider dans le développement de leur produit. Mais pas question de faire le travail à leur place : Bénédicte est là pour les accompagner, mais les décisions appartiennent aux étudiants.

– Pourquoi avez-vous accepté d’être coach pour le DEFI CREA ?
Principalement car j’avais envie de participer concrètement à la formation de futurs jeunes professionnels.

– Qu’est-ce que cela vous apporte ?
Cela me permet de rester en contact avec une population de 18-20 ans que je ne croise pas dans ma vie quotidienne. Ces jeunes me communiquent souvent leurs regards neuf et enthousiastes. Cela me permet aussi de travailler sur des secteurs d’activité autres que celui du vin qui est le domaine dans lequel j’exerce actuellement.

– Comment trouvez-vous les groupes d’étudiants avec lesquels vous travaillez ?
Les groupes sont tous très différents ! Je dis souvent aux étudiants qu’ils trouveront au DEFI CREA l’ambiance qu’ils voudront bien y mettre. Il y a des groupes très attachants qui s’impliquent beaucoup et dans la bonne humeur. Et d’autres où l’entente et le travail sont moins au rendez-vous. Notre rôle de coach est alors les aider à dépasser les problèmes organisationnels mais difficilement faire à leur place.

– Avez-vous déjà eu des surprises positives à la vue des idées proposées par les étudiants ?
Oui, il y a tous les ans des idées très intéressantes qui mériteraient de dépasser le cadre du DEFI CREA et être réellement lancées sur le marché français.

– Une anecdote à nous raconter ?
Pas besoin de remonter très loin ! Cette année, j’ai eu la joie de me voir proposer un produit aussi innovant que savoureux : le « sèche-vaisselle », une machine qui sècherait donc la vaisselle… Les étudiants ont été surpris de découvrir que les lave-vaisselle lavaient certes mais séchaient aussi !

Bénédicte Trocard, coach pour le Défi de la création d'entreprise au BBA INSEEC

Bénédicte Trocard, coach pour le Défi de la création d’entreprise au BBA INSEEC

Une interview réalisée par Paul Frequelin, reporter au PEA Journal

Commentaires

commentaires