A La UneBreaking NewsTalentshalf iron man-INSEEC-ECE-amaury lafourcade

Originaire de Parthenay dans les Deux-Sèvres, Amaury a passé un BAC ES en juin 2013 avant d’intégrer le programme BBA INSEEC en septembre. Aujourd’hui en 4ème année, il s’est spécialisé en finance avec pour objectif de continuer en Master 2 sur de l’audit, avant de s’orienter sur la gestion d’entreprise. Cela fait 10 ans qu’il fait du triathlon en compétition sportive, avec plusieurs places dans le top 15 aux différents championnats de France jeunes et 3 titres de champion de France par équipe. A son entrée à l’école, il a dû ralentir les entraînements et suite à quelques blessures, les deux dernières saisons n’ont pas été très bonnes. Mais 2016 fut une saison bien meilleure et une vraie surprise ! Il nous raconte.

Du Danemark à l’Australie : une opportunité à ne pas laisser passer !

« amaury-compétition sportivePendant mon semestre d’échange Erasmus à Odense, Danemark, j’ai fait quelques triathlons sur place dont un demi Ironman (1,9 km de natation, 90 km de vélo, 21 km de course à pied) au nord de Copenhague, épreuve qualificative au Championnat du Monde de la distance en Australie. La préparation s’était très bien déroulée, j’étais confiant mais pas au point de me qualifier. Les places sont chères et je suis encore jeune, une distance pareille demande de l’expérience. Finalement la course s’est mieux passée que ce que je ne l’aurais espéré avec une 33ème place au général sur 1500 athlètes avec en prime, le droit de participer à la finale mondiale en Australie.

Il a alors fallu s’organiser très rapidement pour gérer la logistique du voyage, les partenariats et bien sur les entraînements. Effectuant mon stage de 3ème année en contrôle de gestion pendant l’été, les entraînements se déroulaient tôt le matin, tard le soir et bien sur les weekends. Pas facile de tout gérer ! Finalement tout s’est bien déroulé, il restait juste à bien gérer le voyage et le décalage horaire pour être à 100% le jour J.

Au final le résultat a été excellent, à nouveau au-delà de mes espérances avec une 18ème place dans la catégorie 18-24 ans (sur 94 athlètes) et une 280ème place au général sur les 3000 athlètes qualifiés. J’ai pris un plaisir fou du départ à l’arrivée sur un parcours magnifique.

 

Compétition sportive : un fort impact sur les études et la carrière

Sans parler de haut niveau il est certain que le sport, même en loisir, apporte quelque chose au niveau scolaire et professionnel. Gestion du stress, dépassement de soi, esprit de compétition, préparation, à mon sens le monde professionnel ressemble énormément à la compétition sportive.

La difficulté première est sans aucun doute le temps. Mon volume d’entrainement hebdomadaire est d’environ 15h, il monte à 20h sur les périodes spécifiques, lorsqu’on ajoute la semaine de cours ou les horaires de travail en stage, la semaine devient vite chargée.

Mes projets dans les mois à venir ? La recherche d’un stage de fin d’études en audit, en fonction du lieu de ce dernier je planifierai ma saison sportive qui sera axée sur trois demi Ironman. Dans l’idéal, j’aimerais me requalifier pour le prochain championnat du monde aux Etats-Unis, avant de passer en 2018 sur la distance reine du triathlon, l’Ironman (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course à pied). Le chemin est encore long, j’ai beaucoup de projets mais le triathlon reste secondaire par rapport à ma carrière professionnelle. J’espère pouvoir encore concilier études, carrière et compétition sportive à ce niveau encore quelques années !

Je suis actuellement à la recherche de partenariats pour financer les déplacements liés à la compétition sportive de la prochaine saison. N’hésitez pas à me contacter : amaury.lafourcade@ece-france.com »

 

Merci à mes partenaires de l’aventure australienne !!

Groupe Inseec, TCG 79 Parthenay, Kiwami USA, Foulées Niort, Roland Vélo, Domaine de la Bertrandière, Dafy Moto Niort, Diabolic Moto, Atilac, SFP.

Commentaires

commentaires